LE CALCUL DE L’AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS

LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

Amortissement comptable des bâtiments

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser les immeubles porte généralement le nom de bâtiments. Il peut représenter un magasin, un entrepôt ou une usine que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

Date du début de l’exercice financier : 1er janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1er juillet 20X8

Coût d’acquisition : 525,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 125,000 $

Durée de vie utile estimative : 40 ans

Amortissement linéaire des bâtiments

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

525,000 $ – 125,000 $ = 400,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

400,000 $ / 40 ans = 10, 000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

10,000 $ x 6 mois / 12 mois = 5,000 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

 

Amortissement dégressif des bâtiments

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

500,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

500,000 $ x 5% = 25,000 $ par année

 

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

25,000 $ x 6 mois / 12 mois = 12,500 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement comptable du matériel & équipements

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement du matériel et les équipements. Il peut représenter des machines, des robots, des outils, du matériel et équipements de fabrication que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Date du début de l’exercice financier : 1 janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1 octobre 20X8

Coût d’acquisition : 25,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 5,000 $

Durée de vie utile estimative : 5 ans

Amortissement linéaire du matériel & équipements

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

25,000 $ – 5,000 $ = 20,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

20,000 $ / 5 ans = 4,000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

4,000 $ x 3 mois / 12 mois = 1,000 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement dégressif du matériel & équipements

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

25,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

25,000 $ x 20% = 5,000 $ par année

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

5,000 $ x 3 mois / 12 mois = 1,250 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement comptable du mobilier et accessoires de bureau

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement du mobilier et accessoires de bureau. Il peut représenter des bureaux, les chaises, les télécopieurs, les classeurs et les tableaux que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Date du début de l’exercice financier : 1 janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1 septembre 20X8

Coût d’acquisition : 20,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 5,000 $

Durée de vie utile estimative : 5 ans

Amortissement linéaire du mobilier et accessoires de bureau

 

 

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

20,000 $ – 5,000 $ = 15,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

15,000 $ / 5 ans = 3,000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

3,000 $ x 4 mois / 12 mois = 1,000 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement dégressif du mobilier et accessoires de bureau

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

20,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

20,000 $ x 20% = 4,000 $ par année

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

4,000 $ x 4 mois / 12 mois = 1,333 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement comptable du matériel roulant



Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement du matériel roulant. Il peut représenter une automobile, une remorque, une fourgonnette, une camionnette que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Date du début de l’exercice financier : 1er janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1er juillet 20X8

Coût d’acquisition : 35,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 10,000 $

Durée de vie utile estimative : 5 ans

Amortissement linéaire du matériel roulant

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

35,000 $ – 10,000 $ = 25,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

25,000 $ / 5 ans = 5, 000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

5,000 $ x 6 mois / 12 mois = 2,500 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement dégressif du matériel roulant

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

35,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

35,000 $ x 20% = 7,000 $ par année

 

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

7,000 $ x 6 mois / 12 mois = 3,500 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement comptable du matériel informatique

Le nom du compte utilisé pour le matériel informatique. Il peut représenter un serveur, un micro-ordinateur, une imprimante que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

 

Date du début de l’exercice financier : 1er janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1er juillet 20X8

Coût d’acquisition : 12,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 2,000 $

Durée de vie utile estimative : 5 ans

Amortissement linéaire du matériel informatique

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

12,000 $ – 2,000 $ = 10,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

10,000 $ / 5 ans = 2, 000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

2,000 $ x 6 mois / 12 mois = 1,000 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement dégressif du matériel informatique

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

12,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

12,000 $ x 20% = 2,400 $ par année

 

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

2,400 $ x 6 mois / 12 mois = 1,200 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement comptable des améliorations locatives

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser les tenures à bail mieux connue sous le nom d’améliorations locatives. L’amortissement est basé sur la durée du bail.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Date du début de l’exercice financier : 1 janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1 septembre 20X8

Coût d’acquisition : 15,778.70 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 0.00 $

Durée de vie utile estimative : 10 ans

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

15,778.70 $ – 0 $ = 15,778.70 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

15,778.70 $ / 10 ans = 1,577.87 $

Bail de 10 ans

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

1,577.87 $ x 4 mois / 12 mois = 5,192.62 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

LES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Amortissement comptable des logiciels

Le nom du compte utilisé pour les logiciels. Il peut représenter, par exemple, un système d’exploitation, un logiciel comptable, un application bureautique que l’entreprise possède pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Date du début de l’exercice financier : 1er janvier 20X8

Date de fin de l’exercice financier : 31 décembre 20X8

Date d’acquisition : 1er juillet 20X8

Coût d’acquisition : 5,000 $

Valeur résiduelle ou de récupération : 1,000 $

Durée de vie utile estimative : 5 ans

Amortissement linéaire des logiciels

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition moins valeur de récupération

5,000 $ – 1,000 $ = 4,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

4,000 $ / 5 ans = 800 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

800 $ x 6 mois / 12 mois = 400 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Amortissement dégressif des logiciels

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

Coût d’acquisition

5,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

Coût d’acquisition multiplié par le taux

5,000 $ x 20% = 1,000 $ par année

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

1,000 $ x 6 mois / 12 mois = 500 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

 

Amortissement comptable des brevets et licences

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement des brevets et licences. Il représente le droit exclusif d’utilisation, de fabrication et de vente d’un produit pour une durée déterminée que possède l’entreprise pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations incorporelles.

Le coût du brevet et de la licence est amorti sur la durée légale ou sur sa durée de vie utile, selon la durée la plus courte.

Amortissement comptable des frais de constitution en société

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser les frais juridiques, les frais de comptabilité et les droits exigés par les agences gouvernementales pour la constitution en société, à la réorganisation ou fusion.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations incorporelles.

Amortissement comptable des frais de recherche et de développement

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement des frais de recherche et développement. Les frais de développement représente le travail de mise en œuvre des découvertes issues de la découverte ou d’autres connaissance, avant le commencement de l’exploitation commerciale de produits ou de services nouveaux ou sensiblement améliorés.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations.

Les frais de développement sont capitalisés et amortis, s’ils répondent aux critères de capitalisation relatifs à la faisabilité technique, commerciale et financière.

 

Amortissement comptable des marques de commerce

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement d’une marque de commerce ou un nom commercial. Il peut représenter un mot, une phrase ou un symbole qui caractérise une entreprise ou ses produits.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des immobilisations incorporelles.

Le coût de la marque de commerce est amorti sur la durée légale ou sur sa durée de vie utile.

Amortissement comptable de l’écart d’acquisition

Le nom du compte utilisé pour comptabiliser l’amortissement de l’écart d’acquisition. Il représente la différence entre le prix d’achat d’une entreprise et la valeur marchande des éléments identifiables de l’actif net acquis pour les fins de son exploitation.

La comptabilisation de l’amortissement se fait dans des comptes de contrepartie parce que l’amortissement est une estimation et qu’il permet au comptable de retracer plus facilement le coût d’acquisition des autres actifs.

Article lié

Les écritures de régularisation

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *