Écriture de régularisation comptable – Amortissement

Introduction

Les entreprises possèdent des actifs pour l’exploitation de leurs activités par exemple un bâtiment, du mobilier de bureau, des ordinateurs. Ces actifs seront utilisés pendant plusieurs années pour réaliser des produits d’exploitation. En vertu du principe comptable du rapprochement des produits et des charges, l’entreprise devra enregistrer une partie du coût d’utilisation des actifs comme une charge d’exploitation.

Les entreprises possèdent des actifs pour l’exploitation de leurs activités par exemple un bâtiment, du mobilier de bureau, des ordinateurs. Ces actifs seront utilisés pendant plusieurs années pour réaliser des produits d’exploitation. En vertu du principe comptable du rapprochement des produits et des charges, l’entreprise devra enregistrer une partie du coût d’utilisation des actifs comme une charge d’exploitation.

L’amortissement représente la répartition du coût de l’actif sur sa durée de vie utile. Lors de l’achat de l’immobilisation, l’entreprise enregistre un actif, mais elle devra aussi enregistrer une charge d’exploitation à chaque période comptable ou à chaque exercice financier. Cette charge d’exploitation reliée aux immobilisations est appelée « amortissement ».

L’amortissement n’a pas pour objectif de déterminer la valeur de l’actif, mais plutôt la répartition du coût de l’actif sur sa durée de vie utile. La durée de vie utile d’un actif n’est pas la durée de vie physique du bien, mais la durée d’utilisation de l’actif pour produire des revenus. Par exemple, la durée de vie physique d’un ordinateur peut être de 10 ans, mais sa durée d’utilisation prévue peut varier selon les activités de l’entreprise. En effet, une entreprise peut décider de remplacer ses ordinateurs par des plus performants pour tenir compte de la croissance de ses opérations et des changements technologiques.

Pour illustrer la vie utile d’un actif, nous allons présenter deux entreprises qui ont acheté cinq ordinateurs pour les activités de leur entreprise.

Dans le cas 1, l’entreprise est une entreprise en technologie de l’information en forte croissance. Elle doit changer fréquemment ses ordinateurs pour tenir compte des changements technologiques. De plus, elle doit s’assurer que ses employés disposent de la technologie la plus récente afin de maintenir leur compétence à jour. Elle a pour politique de changer ses ordinateurs tous les trois ans.

Dans le cas 2, l’entreprise est un bureau d’avocat dont les activités sont stables depuis plusieurs années. Elle utilise ses ordinateurs principalement pour la comptabilité et la bureautique. Elle prévoit changer ses ordinateurs dans cinq ans.    

Cas 1

15,000 $ ÷ 3 ans = 5,000 $

 Cas 2

15,000 $ ÷ 5 ans = 3,000 $

 

Le calcul de l’amortissement va être différent pour chaque entreprise même les actifs sont identique, car la vie utile des ordinateurs sont différences. 

Les méthodes d’amortissement

En général, les deux méthodes d’amortissement ci-dessous sont le plus souvent utilisées :


L’amortissement linéaire

L’amortissement linéaire calcule la charge d’amortissement également chaque année complète selon la durée de vie utile de l’immobilisation utilisée.

Cette méthode d’amortissement répartit le coût d’un actif moins sa valeur résiduelle sur une période de temps.

 


L’amortissement dégressif à taux constant

L’amortissement dégressif à taux constant calcule la charge d’amortissement sur la valeur comptable à la fin de l’exercice financier. La valeur comptable représente le coût de l’actif moins l’amortissement cumulé à la date du calcul.

Cette méthode d’amortissement réparti plus important dans les premières années de l’utilisation de l’actif en s’appuyant sur le principe que l’actif est moins performant dans les premières années.

Cette méthode ne tient pas compte de la valeur résiduelle de l’actif, mais la valeur comptable ne doit pas être inférieure à la valeur résiduelle.

AMORTISSEMENT  = VALEUR COMPTABLE DE L’ACTIF X TAUX D’AMORTISSEMENT

Le taux d’amortissement est calculé en doublant la valeur du taux de l’amortissement linéaire

Amortissement linéaire de cinq ans que l’on double.

 

Exemple d’une entreprise de taxi

Pierre Boivin désire démarrer une entreprise de taxi. Il prévoit l’achat d’un véhicule électrique au coût de 45,000 $ et il estime sa valeur de revente après 5 ans à 15,000 $. De plus, il prévoit des dépenses du permis  taxi de 60,000 $ et d’opération de 5,000 $par année. Au niveau des ventes, il prévoit des ventes de 35,000 $ pendant les cinq années.

Les données financières pour le calcul de l’amortissement du véhicule et du permis de taxi

Calcul selon la méthode de l’amortissement linéaire

Calcul de l’amortissement linéaire du véhicule

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

               Coût d’acquisition moins valeur de récupération

               45,000 $ – 15,000 $ = 30,000 $

 Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

                Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

                30,000 $ / 5 ans = 6, 000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

               Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

               6,000 $ x 6 mois / 12 mois = 3,000 $

               ou

               6,000 $ x 1 mois / 12 mois = 500 $ par mois

 

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

 

Calcul de l’amortissement linéaire du permis de taxi

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

               Coût d’acquisition moins valeur de récupération

               60,000 $ – 20,000 $ = 40,000 $

 Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

                Montant amortissable divisé par la vie utile estimative

                40,000 $ / 5 ans = 8, 000 $

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

               Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

               8,000 $ x 6 mois / 12 mois = 4,000 $

              

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Présentation des états financiers selon l’amortissement linéaire

Calcul selon la méthode de l’amortissement dégressif

Calcul de l’amortissement dégressif du véhicule

 

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

               Coût d’acquisition

               45,000 $

 Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

                Coût d’acquisition multiplié par le taux

                45,000 $ x 20% = 9,000 $ par année

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

               Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

               9,000 $ x 6 mois / 12 mois = 4,500 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Calcul de l’amortissement dégressif du permis de taxi

Étape 1 : Le calcul du montant amortissable

               Coût d’acquisition

               60,000 $

Étape 2 : Le calcul de l’amortissement annuel

                Coût d’acquisition multiplié par le taux

                60,000 $ x 20% = 12,000 $ par année

Étape 3 : Le calcul de l’amortissement de la période

Amortissement annuel multiplié par le nombre de mois d’utilisation divisé par 12 mois

               12,000 $ x 6 mois / 12 mois = 6,000 $

Étape 4 : L’écriture de régularisation dans le journal général

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *